Puzzle travail des enfants en Espagne et en Grèce

Le travail des enfants

Logo général
 

En Espagne et en Grèce

Espagne :

Enfant au travail dans un atelier de mécanique au Portugal (photo : DR)Ils seraient environ 200 000 enfants à travailler en Espagne. Ils travaillent dans des conditions pénibles et risquées, dans l’agriculture, le bâtiment, les ateliers textiles et les usines de chaussures. Les syndicats et l'inspection du travail ont relevé une activité saisonnière d'enfants dans le maraîchage, la cueillette des fruits et des olives , ainsi que dans les bars, magasins ou des petites entreprises. Il s'agit soit des enfants des propriétaires de commerce, qui apportent une contribution à l'entreprise familiale, soit d'enfants de travailleurs saisonniers, qui travaillent la plupart du temps sans être déclarés. Bien évidemment pendant qu'ils travaillent, ils ne vont pas à l'école.

Le gouvernement espagnol a récemment découvert un réseau organisé, exploitant des mineurs étrangers, surtout en provenance de l'Équateur. On aurait fait miroiter à ces mineurs, essentiellement des jeunes filles âgées de 13 à 17 ans, l'espoir d'un travail bien payé, ce qui facilite l'autorisation des parents. Une fois en Espagne, ces enfants doivent fabriquer des produits d'artisanat équatorien et les vendre dans la rue, assujettis à des conditions de travail extrêmement pénibles.

Grèce :

La situation est assez similaire en Grèce, où 65 000 adolescents et 10 000 enfants de moins de 14 ans sont au travaille de manière régulière (source gouvernement grec), dans l'agriculture, le tourisme ou les petites entreprises familiales. En outre, quelques 5 800 enfants en Grèce vivent dans la rue et sont forcés à travailler par des adultes qui les exploitent et qui en gagnent plus de 2,6 millions de dollars par mois (source : UNICEF). D’après une enquête menée par l’UNICEF, 61% des enfants sont des garçons, et 10% ont moins de cinq ans. Les « enfants de la rue », comme on les appelle, se trouvent aux carrefours et ils essuient le pare-brise et vendent des boîtes de mouchoir en papier ou des fleurs aux conducteurs. L’UNICEF a aussi trouvé que 44,1% de ces enfants sont grecs, et que les autres sont des immigrants ou des réfugiés. Les enfants exploités sont essentiellement issus des minorités ethniques ou de groupes d’immigrants, comme les communautés tsiganes et albanaises nombreuses en Grèce.

Rappel de la réglementation en Espagne
 
Age minimum : 16 ans
Durée maximum de travail : pas de dispositions particulières
Travail de nuit : interdit de 22 heures à 6 heures
Repos hebdomadaires : 2 jours par semaine incluant le dimanche
Repos quotidiens : 12 heures par jour
Temps de pause par jour : 30 minutes après 4h30 de travail


Rappel de la réglementation en Grèce

Age minimum : 15 ans
Durée maximum de travail : pas de dispositions particulières sauf pour ceux qui poursuivent des études
Travail de nuit : interdit de 20 heures à 6 heures
Repos hebdomadaires : travail interdit le dimanche
Repos quotidiens : 12 heures par jour
Temps de pause par jour : pas de dispositions particulières
 

| A PROPOS | |STATISTIQUES DU SITE| |PLAN DU SITE| |RECHERCHE| |BANNIERES| |CONTACT| |QUOI DE NEUF SUR LE SITE ?|

Copyright © 1999-2017 - Reproduction autorisée avec la mention :
"diffusé sur le site de Jean-Charles Champagnat : www.droitsenfant.fr"  
Reproduction des illustrations interdite sauf autorisation

    | Mentions légales |