Puzzle travail des enfants en Afrique

Le travail des enfants

Logo général
 

Sur le continent africain

Le travail des enfants dans les plantations cacaoyères ivoiriennes

Enfant travaillant dans une plantation de cacaoyer (photo DR).Comme dans tous les pays producteurs, l’usage du travail des enfants dans les plantations cacaoyères ivoiriennes est avéré. La Côte d’Ivoire est le premier pays producteur de cacao au monde et le premier pays à profiter de l’exploitation du travail des enfants.
Récemment un trafic d’enfants des pays voisins de la frontière Nord (Mali et Burkina-Faso) vers la Côte d’Ivoire et les zones de production cacaoyère notamment a été découvert.  L’usage dans un cadre familial du travail des enfants dans les plantations cacaoyères, soit directement par les propriétaires d’exploitation, soit par des exploitants agricoles allogènes ou immigrés à qui des exploitations ont été cédées par des contrats de cession de type « abugnan » ou « abusuan », existe depuis longtemps et semble malheureusement être parfaitement admis et toléré.
Actuellement, on ignore encore le nombre  d’enfants qui travaillent dans les plantations ivoiriennes de cacao, leur itinéraire, leur mode de recrutement, leurs conditions d’arrivée en Côte d’Ivoire lorsqu’il s’agit d’enfants de nationalité étrangère, la nature des liens qui les unissent à leurs employeurs, leur mode de rémunération, les conditions dans lesquelles ils travaillent dans ces plantations, etc. Il existe certes des études sur le trafic et l’exploitation des enfants en Côte d’Ivoire, mais aucune d’entre-elles ne traite de la question spécifique du travail des enfants dans les plantations cacaoyères.


Une étude récente sur la situation des enfants en Côte d’Ivoire aboutit (en ce qui concerne le travail des enfants dans le secteur agricole) au double constat de l’existence du phénomène et de l’efficacité de certaines mesures mises en place par le Gouvernement pour y faire face. Les données recueillies indiquent un accroissement du taux d’activité avec l’âge. Les enfants de moins de 6 ans ne sont pratiquement pas impliqués dans les activités sur l’exploitation : 97,2% d’entre eux n’ont aucune occupation liée à la production. La participation des enfants de 6 à 9 ans est beaucoup plus significative puisqu’ils sont 33,6% à travailler. Ce taux monte à 64% pour la tranche 10-14 ans et à 79,1% pour la tranche 15-17 ans.

Les enfants participent aux activités de nettoyage des terres, aux traitements phytosanitaires et à l’écabossage selon la région.

 

| A PROPOS | |STATISTIQUES DU SITE| |PLAN DU SITE| |RECHERCHE| |BANNIERES| |CONTACT| |QUOI DE NEUF SUR LE SITE ?|

Copyright © 1999-2017 - Reproduction autorisée avec la mention :
"diffusé sur le site de Jean-Charles Champagnat : www.droitsenfant.fr"  
Reproduction des illustrations interdite sauf autorisation

    | Mentions légales |