Puzzle violence



La Terre

Logo général
 

Le suicide des enfants
et des jeunes en France


Le 14 janvier 2012, un enfant de 11 ans a été retrouvé pendu à son domicile à cause d'une mauvaise note obtenue à l'école et d'un mauvais comportement qui aurait entraîné un « reproche familial ». Le 4 janvier, c’est une adolescente 12 ans qui s'était donné la mort avec le fusil de chasse de son père dans le Pas-de-Calais. Dans le Nord, c’est une adolescente de 14 ans qui s’est pendue et une autre qui a tenté de suicider dans le Lot-et-Garonne. L’actualité n’en finit pas d’égrainer ces drames horribles qui laissent sans voix et dans un grand désarroi les adultes.
En septembre dernier, un rapport présenté au gouvernement par le psychiatre Boris Cyrulnik, indiquait qu’il avait sans doute davantage de suicides d'enfants que les statistiques ne le laissent penser car certains décès, considérés comme accidentels, s'assimilent à une forme de suicide.

Le suicide des enfants
Quarante enfants âgés de 5 à 14 ans sont décédés par suicide en France en 2010 selon l'Inserm (derniers chiffres disponibles). L'Inserm ne compte aucun suicide chez les enfants de moins de 5 ans.

Heureusement, les suicides aboutis sont rares chez les 5-12 ans mais ils sont certainement plus fréquents car les chiffres ne parlent que des suicides évidents. « Le cumul des événements qui déclenchent l'acte suicidaire résulte d'une cascade de déchirures invisibles, d'une convergence d'événements de nature différente, qui peuvent être un deuil précoce, un conflit entre les parents, des maltraitances, l'absence d'un univers sécurisant à la maison, le harcèlement à l'école » expliquait alors le médecin.

Le suicide des enfantsChez les jeunes adolescents, le suicide est, derrière les accidents de la route, la seconde cause de mortalité. Selon une étude de l’INSERM, 8% des filles et 5% des garçons font une tentative de suicide à l’adolescence. On compte environ un décès pour 80 tentatives.

Chez les garçons, la mortalité est deux fois plus importante : ils choisissent, dans la grande majorité des cas, des moyens plus violents et radicaux, comme la pendaison ou les armes à feu. Les filles privilégient les intoxications médicamenteuses ou la phlébotomie (elles se coupent les veines). C’est notamment le cas des jeunes homosexuels qui se trouvent fréquemment dans des situations d'isolement, craignant la réactions de leurs parents et de leurs amis. D’autres subissent tant de brimades et de moqueries qu’ils finissent par ne plus le supporter.

Ces adolescents manifestent moins, par ces actes, une volonté de mourir que l’espoir de mettre un terme à une existence qui les fait souffrir. Ils espèrent sortir ainsi d’une situation conflictuelle, ou qu’ils jugent sans issue, dans laquelle ils se sentent enfermés.

Un adolescent qui fait une tentative de suicide essaie d’attirer l’attention sur un problème qu’il ne peut plus gérer tout seul. Ce n’est pas un renoncement mais une revendication qui doit être entendue avec la plus grande attention. Il doit alors être aidé et pris en considération.

Le facteur déclenchant ne doit jamais être interprété comme la raison même de l’acte. Il n’est que l’élément d’une accumulation de problèmes. C’est pourquoi, il est capital de rechercher et de comprendre les causes antérieures. En ce sens, la tentative de suicide ne doit être ni banalisée ni occultée.

Le suicide des jeunesEnfin, il faut faire le distinguo avec les jeux dangereux ( non oxygénation, jeux d'attaque ou d'agression...) qui tuent de jeunes ados, et parfois même des enfants. Mais ici les enfants sont à la recherche de nouvelles sensations où la mort n'est peu ou pas envisagée.

Liens utiles :

Infosuicide
Conduites suicidaires
Suicide écoute
Fil santé jeunes
Phare enfants-parents


Voir aussi les propositions du rapport Cyrulnick

 

 

| A PROPOS | |STATISTIQUES DU SITE| |PLAN DU SITE| |RECHERCHE| |BANNIERES| |CONTACT| |QUOI DE NEUF SUR LE SITE ?|

Copyright © 1999-2017 - Reproduction autorisée avec la mention :
"diffusé sur le site de Jean-Charles Champagnat : www.droitsenfant.fr"  
Reproduction des illustrations interdite sauf autorisation

    | Mentions légales |